top of page
  • Photo du rédacteurMarie Le Gall

Etes-vous plutôt guidée par votre égo ou par votre intuition ?


Leadership et vulnérabilité









Tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire est lié à l’émotion que l’on cherche à ressentir ou à éviter.


Selon que sommes dirigé.es par la peur (notre égo) ou par l’amour (notre intuition), les résultats que l’on va créer dans nos vies seront bien différents. Dans le premier cas, nous agirons le plus souvent en réaction à un mécanisme de défense, pensant que les circonstances extérieures ou les autres veulent nous nuire. Le résultat que nous créons dans ce cas là est une déconnexion des autres et in fine de nous mêmes car nous n’agissons pas de façon alignée. Nous sommes clairement dans l’inconfort maintenant pour une situation hypothétique future que l’on veut éviter.


Dans le second cas, nous sommes attentifs à notre corps et aux signaux qu’il renvoie. Nous prenons des décisions alignées avec qui nous sommes et avons envie d’être. Nous ne craignons pas l’inconfort et restons connectés à nous même, même si cela peut déplaire. Nous sommes ouverts à soi et aux autres. Les résultats que l’on crée ont toujours du sens pour nous et nous développent.Il n’est pas toujours évident d’identifier ce qui nous anime, car notre cerveau fonctionne par défaut en mode Ego.


Mais, l’intuition et l’amour qui nous servent davantage sont toujours disponibles pour nous. Il suffit de faire pause et de s’écouter avant de décider d’agir. Il ne faut pas oublier que nous sommes les premiers destinataires de nos émotions et que choisir, l’amour ou la compassion face à diverses situations ou personnes, nous bénéficiera à nous en premier lieu. Autant en profiter, ces émotions sont bien plus agréables !


L’important n’est pas de savoir qui a tort ou raison mais de comprendre et d’accepter ce qui est en notre contrôle ou pas. Nos réactions et émotions en font partie. De plus, nous avons tendance à supposer, à tirer des conclusions hâtives et sans vraiment savoir. Restons ouverts et curieux plutôt qu’aveugles et dans le jugement. Les uns sont bien plus confortables et utiles que les autres.


Attention, choisir d’écouter son Ego n’est pas à condamner; il a son utilité dans certaines situations, mais prenons le temps de faire pause et de solliciter l’intuition avant d’agir.


Envie d'en savoir plus et d'aller plus loin ? Rejoignez-moi en bas de page et faîtes votre demande d'accompagnement sur l'onglet travailler avec moi.

bottom of page